+ A A -

A votre écoute 7 jours sur 7 de 8h30 à 20h30 – Service et appel gratuit

01 40 78 15 15

Livres : nos favoris pour l’été

Autobiographie, roman et recueil de contes, l’actualité littéraire de ce début d’été s’annonce chargée en grands livres à découvrir et dévorer sans modération. On vous présente nos favoris du moment. 

100 pépites pour découvrir la France, Gründ

© Gründ

Depuis plusieurs années, le compte Instagram @lespepitesdefrance partage des clichés de joyaux d’architecture, de paysages à couper le souffle et de lieux chargés d’Histoire. Toutes ces photos sont prises aux quatre coins de l’Hexagone, du Vercors à la Corse, en passant par Colmar. Les cent plus beaux endroits repérés par le compte Instagram sont aujourd’hui répertoriés dans ce beau livre, pensé comme un guide de voyage original. 

Pourquoi on aime ? Pour y dénicher notre prochaine balade, un lieu pour un week-end en famille ou une nouvelle destination pour les vacances !

Jeu d’enfant de Danielle Steel, aux Presses de la Cité

© Les Presses de la Cité

Spécialiste des romans d’amour, Danielle Steel signe cette année une histoire forte et poignante sur la maternité, un sujet qui lui tient particulièrement à cœur puisque l’autrice est elle-même mère de neuf enfants. Kate Morgan est avocate à New York. Sa carrière florissante n’a d’égale que l’admiration qu’elle porte à ses trois enfants, qu’elle a élevés seule et qui excellent dans leur vie professionnelle et personnelle. Alors que l’été pointe le bout de son nez à Manhattan, le vernis de la famille parfaite s’écaille, se fissure, de révélations fracassantes en secrets honteux. Kate va découvrir ses enfants sous un autre jour et son amour pour eux vacillera entre ses propres ambitions et le besoin d’accepter ses enfants comme ils sont. Ses propres failles seront révélées au grand jour et toutes ses certitudes voleront en éclats… Pour marquer la renaissance de cette famille meurtrie ?

Pourquoi on aime ? Pour la réflexion profonde mais pleine d’optimisme sur la maternité. Pour cette histoire de famille universelle et tout en nuance. 

Spirou, l’espoir malgré tout, quatrième partie d’Emile Bravo, chez Dupuis

© Dupuis

En 2008, le bédéiste Emile Bravo crée l’événement en revisitant le mythe Spirou sur un ton beaucoup plus réaliste et terre-à-terre. Avec L’espoir malgré tout, nous suivons Spirou, Fantasio et Spip grandissant en Belgique occupée. La BD mêle tour à tour grande Histoire, réflexions philosophiques et aventures, avec un dessin élégant, reprenant la ligne claire propre au style franco-belge. Alors que les Anglais ont débarqué en Normandie, Spirou et Fantasio voient Bruxelles libérée. Malheureusement, les nouvelles dramatiques s’accumulent : épuration, violence et deuil, qui brisent la joie de retrouver les déportés enfin libérés. Ce dernier tome clôt à merveille le roman de Spirou et Fantasio pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Pourquoi on aime ? Pour le regard sensible et profond que pose Emile Bravo sur le personnage de Spirou et sur la vie sous l’occupation en Belgique. Pour le dessin, qui rend hommage aux plus belles années de la bande dessinée franco-belge. 

Jolie petite histoire de Louis Bertignac, chez Le Cherche-Midi

© Le cherche-midi

“Ce sont les Stones qui m’ont fait découvrir la terre promise où j’allais passer ma vie”. C’est sur ces mots que s’ouvre l’autobiographie de Louis Bertignac. Une autobiographie très attendue, qui est aussi celle du rock français. Des premiers applaudissements à Téléphone, en passant par son histoire de famille et sa paternité, Louis Bertignac ne tait rien et raconte avec émotion et musicalité son parcours. Si vous aimez le rock, qu’il vous arrive de fredonner La bombe humaine ou Un autre monde et que vous avez gardé votre âme d’ado, Jolie petite histoire sera parfait pour démarrer l’été ! 

Pourquoi on aime ? Pour (re)plonger dans l’histoire du rock français et d’un des plus grands groupes de notre pays ! Un livre à savourer en écoutant l’intégrale de Téléphone. 

Le café suspendu d’Amanda Sthers, chez Grasset

© Grasset

A Naples, il existe une tradition dans les débits de boisson : le café suspendu, que l’on offre à quelqu’un dans le besoin. Ils sont indiqués sur l’ardoise, qui se remplit et se vide tout au long de la journée. Jacques Madelin, un Français installé en Italie, découvre cette tradition et raconte sept histoires qui ont pour fil conducteur ce fameux café suspendu. Une femme qui fait face à la double vie de son mari, un homme qui a peur de dormir, une médecin atypique, un deuil difficile à surmonter… Dans ce petit café napolitain, Amanda Sthers trouve un décor parfait pour déployer ses talents de conteuse moderne. 

Pourquoi on aime ? Pour l’humanité qui dégage de ces récits. Un roman à dévorer en vacances dans le sud, avec un café à siroter !